mercredi 28 novembre 2012

Se faire un tissage soi-même

Bonjour les filles.
Alors là, je n'ai jamais été ravie de vous écrire cet article pour vous faire partager ma nouvelle expérience.
Après des mois d'hésitations, à regarder des vidéos sur youtube (youtubeuses françaises et américaines), je me suis enfin lancée et j'ai réalisé mon premier tissage toute seule.
Il m'arrivait parfois de rajouter des lignes sur un tissage réalisé par une coiffeuse ou une copine sur ma tête mais je ne m'étais jamais fait un tissage toute seule et en entier.
Donc, l'autre jour devant mon miroir, j'étais partie pour me faire des crochets braids (j'en avais déjà fait cet été et j'avais adoré. Je voulais donc retenter l'expérience).
J'ai donc natté simplement mes cheveux (Au fait, ne le dites à personne, mais j'ai craqué. Dans l'urgence,j'ai utilisé mon sèche cheveux. Promis, la prochaine fois, je lave ma tête la veille. Mais là, la veille, j'ai croisé Mme La Flemme et je n'ai pas pu). Comme j'ai les cheveux fins et que je voulais que ça tienne un peu plus d'une semaine, j'ai mis des rajouts sur les nattes.
Mais après avoir fini de natter, je suis allée chercher les rajouts que je voulais utiliser et là, je suis tombée sur mon sac de tissage. La tentation était trop forte (C'est comme quand tu vois un bon gâteau de chocolat sur la table: tu ne peux pas résister très longtemps).

Ma première crainte? Et si je commence et que je n'arrive pas à finir? Sachant que j'avais cours le lendemain.
Second problème: Et si c'est moche sur ma tête? Et si je place mal et que c'est disproportionné?
Et enfin Troisième problème: Et si j’abîme mon tissage sans réussir à me le placer?

J'ai donc trouvé une solution pour répondre à toutes mes questions. Et d'ailleurs les filles, je vous conseille cette méthode.
Premièrement, prenez un tissage synthétique. Car pour une première fois, dites-vous que si ça rate, vous ne perdez rien car c'est du synthétique qui ne s'utilise qu'une fois.
Deuxième conseil, Utilisez des mèches bouclées. Pourquoi? parce que avec le volume des boucles, on ne verra presque pas les imperfections et si c'est disproportionné, c'est pareil, ça ne se verra pas trop.
Et pour les nattes? il n'y a pas de règles: nattez comme vous voulez et surtout comme vous pouvez. Dans mon cas, c'était plus simple en nattant tout derrière et bien sur, j'ai laissé mes petits cheveux de devant car ce n'est pas la peine de les tirer et risquer de les arracher pour rien.

Alors verdict les filles?
En tout cas, il faut s'armer de patience, de beaucoup de patience. Car le plus dure, ce n'est pas de natter mais de coudre et surtout de ne pas se piquer avec l'aiguille.
Je me piquais tellement que j'ai du faire une pause car je sentais que j'étais moins concentrée à cause de la fatigue de mes bras.
Il faut dire que j'ai commencé par en bas et je remontais au fur et à mesure en formant un maximum de cercle pour éviter d'avoir un côté plus chargé que l'autre.
Mais, mes efforts ont payé et je suis très contente du résultat.

J'aurais aimé vous faire une vidéo mais je ne suis pas très douée pour le montage mais à contrepartie, je vous propose des vidéos d'une blogueuse que j'adore que j'avais déjà publié lors d'un précédent article : tissage à faire soi même et comme je dis, n’hésitez pas à aller sur Youtube pour trouver d'autres vidéos.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...